voir tous les portaits

Tokuichi
Okaya

Le Groupe Okaya trouve son origine à Nagoya en 1669, là où se situe notre siège depuis 345 années

M. Tokuichi OKAYA, vous êtes un des membres japonais de l'Association des Hénokiens, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

> Tokuichi OKAYA : Je suis né en 1944 et, après avoir travaillé à l'extérieur de la société familiale, je suis devenu le 13ème président du groupe Okaya en 1990. En raison de l'éloignement entre le Japon et l'Europe, j'apprécie particulièrement la possibilité de connaître d'autres cultures à travers mon appartenance à l'association les Hénokiens.

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise et ses activités ? 

> TO. : Le Groupe Okaya trouve son origine à Nagoya en 1669, là où se situe notre siège depuis 345 années. Notre fondateur était un guerrier, mais comme il vivait à une époque de paix sous l'ère Shogunat Tokugawa, il déposa son épée après la guerre et fonda un magasin dans lequel il fit le commerce d'outils et de matériel de ferme. 
En 1909, notre entreprise fut divisée en deux parties : Okaya Estate Co., Ltd. et Okaya & Co., Ltd.
Okaya & Co., Ltd., dont le capital a été ouvert au public, exerce des activités de commerce au plan mondial sur des marchés en pleine expansion. Ses revenus consolidés sont de l'ordre de 7,4 milliards de dollars pour l'année 2013. Elle emploie environ 4800 collaborateurs dans la sidérurgie, l'équipement des machines, l'industrie chimique et de nombreuses autres activités ce, dans 21 pays répartis dans le monde entier. Aujourd'hui notre entreprise est composée de 70 filiales situées au Japon et à l'étranger. De son côté, la société Estate Co. Ltd est principalement impliquée dans le secteur de la construction immobilière sur le marché japonais. C'est cette entreprise qui fait partie de l'association les Hénokiens. 

Quels sont pour votre entreprise les faits marquants de ces dernières années ? 

> TO. : Dans une économie qui se globalise chaque jour davantage, nous avons implanté des usines en Pologne et au Mexique pour la fabrication de composants métalliques destinés aux téléviseurs LCD et des usines en Chine qui fabriquent des pièces pour automobiles.
Par ailleurs, comme nos collaborateurs étrangers partagent de plus en plus d'informations, nos équipes au Japon sont davantage intégrées dans nos opérations à l'international. 

Pouvez vous nous dire quelques mots sur vos projets majeurs à plus ou moins long terme ? 

> TO. : Nous entrons dans notre 345ème année d'activité et cet évènement constitue, je le crois, une étape importante pour les sociétés de notre Groupe. 
Okaya Estate Co., Ltd va mettre plus particulièrement l'accent sur les immeubles à basse consommation d'énergie tandis que Okaya & Co., Ltd. ambitionne de développer des gammes de produits axés sur les bénéfices pour l'environnement. 

Quelles sont les raisons qui peuvent expliquer la longévité de votre entreprise ? 

> TO. : Je pense que nous avons eu la chance d'établir des liens étroits avec des collaborateurs de très bon niveau.
Par ailleurs, nous gardons toujours à l'esprit la volonté d'innover et de trouver de nouveaux partenaires qui permettent à notre entreprise de changer et de grandir et, par conséquent, de maintenir un rythme de croissance en phase avec les temps qui changent. 

L'extraordinaire longévité de votre entreprise constitue-t-elle un argument dans la relation avec vos clients ? 

> TO. : Notre activité nous a donné la possibilité de réaliser d'excellentes performances mais la construction d'une relation de confiance est le fruit d'une très longue histoire. Nous avons également établi notre réputation en progressant avec nos partenaires : tout au long de notre longue histoire, nous n'avons jamais trompé un client et ceci doit avoir un rapport avec cela. 

Les valeurs traditionnelles qui font la force de votre entreprise constituent-elles également un atout en matière de recherche et d'innovation ? 

> TO. : Un des gros challenges d'une entreprise avec une ancienneté comme la nôtre réside dans la recherche de nouveaux produits et de nouveaux partenaires. Je voudrais citer comme exemple la création en 1871 d'une manufacture de cloisonné (fabrique d'objets en émail) et l'envoie de nos réalisations aux Expositions mondiales de 1873 etde1883. L'histoire d'Okaya est donc une longue suite d'innovations et de challenges permanents. 

Quels sont pour vous les enjeux majeurs pour l'avenir ? 

> TO. : Pour la santé et l'avenir de notre entreprise nous devons prodiguer énormément d'énergie à nos collaborateurs, à nos partenaires et à nos associés. Nous avons également pour mission de contribuer, dans la mesure de nos moyens, au progrès du monde dans lequel nous vivons. 

La nouvelle génération est-elle déjà dans l'entreprise ? 

> TO. : Seul mon fils travaille dans l'entreprise 

Auriez-vous un message à communiquer aux entrepreneurs et à toutes celles et ceux qui voudraient se lancer dans la création de leur entreprise familiale ? 

> TO. : Comme premier message, je voudrais dire que, lorsqu'une entreprise contribue au progrès de notre monde, chaque personne avec laquelle elle collabore lui donne davantage de son énergie. Nous nous positionnons donc comme un véritable partenaire social car une entreprise familiale ne doit jamais oublier qu'elle n'est pas uniquement responsable des résultats devant les membres de la famille qui la compose, mais également devant un nombre beaucoup plus important de personnes, parmi lesquelles ses collaborateurs, ses partenaires et leur propre famille. 
Mon deuxième message est le suivant : la rapidité fait partie du business. C'est la raison pour laquelle il faut en permanence maintenir le sens de l'urgence.