voir tous les portaits

Haruhiko
Okura

Je suis né à Kyoto, le 2 mai 1958, dans la famille Okura fondatrice de notre brasserie de saké à Fushimi en 1637.

M Haruhiko Okura, vous êtes l’un des membres de l’Association les Hénokiens, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je suis né à Kyoto, le 2 mai 1958, dans la famille Okura fondatrice de notre brasserie de saké à Fushimi en 1637.
En 1981, j’ai été diplômé de la faculté d'économiede l'Université d’Hitotsubashi et j’ai rejoint la banque Kangyo Dai-Ichi.
En 1987, j’ai quitté la banque pour rejoindre Gekkeikan Sake Co., Ltd.
En 1997, j’ai été nommé Président de l'entreprise familiale pour représenter la 14ème génération de notre entreprise familiale.
Mes hobbies se partagent entre la lecture, regarder les matchs de football et jouer aux échecs japonais.

Pouvez-nous présenter votre entreprise et ses activités ?

Le Saké constitue le pilier de notre entreprise depuis sa fondation en 1637. Nous produisons et vendons également du shochu et des liqueurs, nous importons et de distribuons de la bière et du vin allemand ainsi que du vin français.
Nous avons un capital d’environ 490 millions de yens et nous avons enregistré des ventes nettes de 29,3 milliards de yens dans le cadre de notre exercice clos en mars 2014.
Gekkeikan emploie 480 personnes. Notre siège social se situe dans le quartier Fushimi de Kyoto, et nous gérons des succursales dans dix villes à travers le Japon.
Nos bases à l'étranger sont Gekkeikan Sake (USA), Inc. établie en 1989 et Gekkeikan (Shanghai) Trading Co., Ltd créée en 2011.
Nous avons rejoint l'Association Henokiens en 1984.

Quels sont pour votre entreprise les faits marquants de ces dernières années ?

En 2014 Gekkeikan a accueilli au sein de son groupe la division des produits alimentaires de Kinrei Corporation. Nous cherchons à améliorer nos produits et nos services à travers la construction d’une activité dans le secteur alimentaire tout en augmentant notre activité de saké qui reste le socle de notre business. Kinrei est bien implantée dans le secteur des repas surgelés vendus principalement dans les magasins de proximités et les supermarchés. Ses produits phare sont le nabeyaki udon – des nouilles de sarrasin proposées dans des soupes et les garnitures pré-cuites présentées dans des emballage en aluminium en portion individuelle

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur vos projets majeurs à plus ou moins longs termes ?

Nous avons la volonté de développer le saké, notre produit phare en harmonie avec notre philosophie d'entreprise basée essentiellement sur la recherche de la qualité, de la créativité et  de l'innovation.
Pour se faire, nous avons pour objectif de faire progresser l’ensemble de nos ventes de saké de 20% grâce à nos ventes à l’étranger. Parallèlement à la progression du saké, nous vison à augmenter la production d'excellents produits alimentaires ce à travers les sociétés du groupe comme Kinrei.

Quelles sont les raisons qui peuvent expliquer la longévité de votre entreprise ?

L'histoire de la fabrication du saké Gekkeikan est une histoire faite de créativité et d'innovations parsemée d’une succession d’épreuves que nous avons réussi à surmonter. Je crois que c’est cette persévérance qui a donné forme à notre tradition de plus de 370 ans.

L’extraordinaire longévité de votre entreprise constitue-t-elle un argument dans la relation avec vos clients ?

Chez Gekkeikan, on a toujours fait les efforts pour produire le Saké de la meilleure qualité possible pour satisfaire la demande de nos clients. Cet objectif majeur nous a permis de maintenir notre entreprise en vie pendant plus de 370 ans et de construire la marque Gekkeikan telle qu’elle est aujourd'hui. On peut dire que la marque Gekkeikan représente un atout essentiel dans les relations avec nos clients.

Les valeurs traditionnelles qui font la force de votre entreprise constituent-elles également un atout en matière de recherche et d’innovation ?

En 1997, nous avons défini les valeurs tacites de Gekkeikan Sake Co., Ltd. transmis de génération en génération à travers les trois mots que l’on peut trouver dans notre philosophie d'entreprise - "Qualité, Créativité et Humanisme". Nous entreprise a depuis toujours été gérée en pleine conformité avec cette philosophie.

Quels sont, selon vous, les pièges les plus importants auxquels votre entreprise doit faire face pour conserver son indépendance ?

Eviter les  développements imprudents et nous battre sans réserve pour innover ce sans dépasser le cadre des réalités.

Quels sont, selon vous, les pièges les plus importants auxquels votre entreprise doit faire face pour conserver son indépendance ?

Le successeur de la 11ème génération, Tsunekichi Okura, fonda en 1909 le Okura Sake Brewing Research Institute. C’était la première organisation de ce type jamais  créée par le dirigeant d’une fabrique de saké. Il y introduit des méthodes scientifiques dans le processus de brassage et mis en pratique le principe primordial de la qualité. Il développa également la vente en bouteille à une époque ou la vente en barrique était au plus haut. Le design innovant des bouteilles de saké imaginé par Tsunekichi fut à l’origine d’une marché entièrement nouveau à côté du marché traditionnel.
Avec la déréglementation du marché de détail des boissons alcoolisées en 1998, en tant que successeur de la 14ème génération, j’ai mis en place un système pour proposant des solutions marketing non seulement pour les petites boutiques vendant de la liqueur mais également la grande distribution.

La transmission de votre entreprise à un membre de votre famille est-elle régit par des règles clairement établies ?

Nous, il n’existe pas de règles écrites, mais les 12, 13 et 14e  génération de successeurs ont  tous obtenu un diplôme universitaire puis travaillé dans une banque avant de rejoindre Gekkeikan. Au début, le nouveau manager gère l'entreprise avec son prédécesseur, qui occupe une position de Président. La connaissance tacite de la famille se transmet de père en fils pendant ce temps.

La nouvelle génération est-elle déjà dans l’entreprise ?

Non, la 15e génération ne travaille pas encore chez Gekkeikan.

Auriez-vous un message à communiquer à toutes celles et ceux qui voudraient se lancer dans la création de leur entreprise familiale ?

Une entreprise ne peut pas se développer si elle cherche exclusivement le profit à court terme. Il est important d'avoir une perspective à long terme et de veiller à ce que votre entreprise profite à la société au sens large du terme. C est l'objet même de la poursuite des activités. Il est également important d'établir des relations saines, non seulement au sein de la famille mais également avec vos actionnaires, vos partenaires, vos employés et les membres de votre communauté.