SFCO
(Ancienne
Maison Gradis)

SFCO

S.A. au Capital 
de 2.380.000 Euros

3, rue de Messine
75008 Paris - France

Email : sfcomaisongradis@yahoo.fr

Tél : +33 (0)1 40 74 70 51

SFCO (Ancienne Maison Gradis) aujourd’hui :

Les circonstances et l''environnement commercial, notamment la diminution progressive de la production sucrière aux Antilles,imposèrent une reconversion globale des activités de la Maison.
C''est ainsi qu''en 1975, l''occasion se présente d''entrer dans le commerce des vins de Bordeaux.
Il s''agit pour la Maison de renouer avec une partie de son passé et de reprendre l''une de ses activités du XVIIIe siècle. 

Compte tenu des aléas apparus depuis peu dans la production viticole et la commercialisation des vins, la Société a décidé, en 2005, de mettre fin au négoce des vins et de se consacrer à l''étude et à la réalisation d''investissements financiers. 

La "Société Française pour le Commerce avec l''Outre-mer, ancienne Maison GRADIS fondée en 1685" est aujourd''hui dirigée par Diego GRADIS, Président Directeur Général, descendant direct du fondateur Diego GRADIS.

1685

C'est sous le règne de Louis XIV que Diego GRADIS, issu d'une vieille famille portugaise installée à Bordeaux au XVIe siècle, crée une Maison de Commerce de toiles.
Dix ans plus tard, il la transmet à son fils David. C'est à cette époque que commence à prospérer le commerce avec les colonies.

 

1711

David GRADIS décide de s'y consacrer.
Il abandonne alors le négoce des toiles et achète, en 1711, son premier navire, le " TIGRE ", qui sera suivi dans les décennies suivantes d''une longue lignée de vaisseaux armés au commerce. La Maison expédie aux Antilles des vins, des eaux de vie, des farines, du lard, du bœuf salé d''Irlande. Elle en rapporte, entre-autres denrées, des sucres blancs et bruts.

 

1756

Pendant la longue guerre de sept ans qui oppose la France à l''Angleterre, à partir de 1756, la Maison assure le ravitaillement du Canada.
Pour avoir consenti aux rois Louis XV et Louis XVI d'importants crédits, elle se voit accorder, en récompense, des privilèges exceptionnels.

 

1789

Durement touchée par la Révolution de 1789, la Maison parvient néanmoins à se reprendre avec le transport et le négoce du sucre de la Martinique. A la fin du XIXe siècle, elle est chargée, en tant que commissionnaire, de la vente des sucres produits par plusieurs usines.

 

1914

Pendant la première guerre mondiale, les régions productrices de sucre étant envahies par les allemands, le gouvernement confie à la Maison GRADIS le mandat d''assurer (jusqu'en 1920) le ravitaillement sucrier de la France.

 

1945

La seconde guerre mondiale l''oblige à se mettre en sommeil. Fidèle à ses traditions commerciales avec l'Outre-Mer, les relations avec les Antilles reprennent en 1945